Boris Eloi

 

 
 

 

" Des courbes sont offertes et qui pourtant restent inaccessibles aux caresses et si on les caresse elle tombent en poussières pour mieux se solidifier, s'éterniser un peu à la façon de ces humains de Pompéi que la mort a saisis dans un dernier geste, vivants pour une éternité. Les corpts ne sont pas académiques mais les formes pourtant évoquent parfois la perfection de la statuaire antique qui serait née de sa propre poussière pour se dépoussiérer, il lui en resterait du gris au coin des yeux, au bord des lèvres, au bout des seins. Un gris nimbé d'une lumière originelle en ce que la vie prend racine là ou elle l'a toujours fait ; dans la cendre et la mort."

 

Jacqueline Fische