- Période 1983-1999 -

 

 

Boris Eloi, dans l'acception didactique du terme, me semble hétéroclite. Par cette voie, il parvient à une création extrênement personnelle dont la qualité essentielle est de parvenir à créer un climat d'interpellation très puissant.Le tableau réclame la méditation du spectateur, il l'exige. Rien, sana doute, ne se passera, si le spectateur n'est pas disponible. Tout peut arriver dans le cas contrairecar les peintures sont sans fond et le monde commence (à crouler) dès qu'on en franchit le seuil. Il y a dans ce " territoire " calmement subversif, l'espace requis pour que l'âme y mène ses aventures. On a avant toute chose, avant de donner libre cours à ses désirs de spectateur, à assumer une impression étrange: les tableaux de Boris Eloi ont déjà commencé à nous voir, Sans doute, ne peut-on les " conquérir " sans accepter de se laisser posséder par eux.

 

Denys-Louis Colaux

 

Cliquez sur les images